Après Nice: Maintenir la braderie ?

8975451

Sur Twitter et Facebook, vous soutenez majoritairement la municipalité lilloise qui a décidé de maintenir la Braderie. Avec des prises de positions sans conditions comme @Lensoiss, sur Twitter, qui déclare : « C’est pas eux qui vont m’en priver (de la Braderie), je continue de vivre normalement, d’écouter de la musique, de danser, de chanter. » Non, « on ne doit pas s’empêcher de vivre, tout simplement », appuie @PhotoBoutry. « Hors de question d’annuler notre chère Braderie et aucune autre manifestation », martèle Claudie sur Facebook. « Parce que nous sommes plus fort qu’eux », lance André, en lettres capitales. Alexandra témoigne : « On ne va pas s’arrêter de vivre. J’ai quatre enfants dont une ado de bientôt 18 ans. Je l’ai laissée partir cette nuit (la nuit de vendredi à samedi) pour une semaine juste à coté de Nice, malgré ce qui s’est passé. Faut pas les laisser gagner, on ne peut que vivre avec, malheureusement. La Braderie, c’est sacré. » Ceux-là aussi soutiennent la décision de maintenir l’événement, mais sous conditions. Sur Twitter, @jean_lemmens dit « oui, il faut maintenir la Braderie, mais ne pas reproduire les erreurs de Nice! Il nous faut une sécurité renforcée, des militaires, des policiers gérés par la mairie et en nombre. Des contrôles… » Toujours sur Twitter, @SamSamLille « demande juste au gouvernement de renforcer la sécurité et de protéger les citoyens ». Et Lilie de conclure sur Facebook : « Oui, il faut la maintenir, avec un maximum de précautions certes. Mais ne nous mettons pas à genoux, j’y serai. » Moins nombreux sont les internautes ayant exprimé, sur nos réseaux sociaux, leur opposition au maintien de la Braderie. Mais ceux qui l’ont fait partagent de vives inquiétudes. Ainsi, sur Facebook, Astrid semble-t-elle se résigner : « On a assez perdu de vies d’innocents. Mieux vaut peut-être prévenir que guérir. » Annuler l’édition 2016 d’un événement qui rassemble chaque année, selon les estimations, un à deux millions de visiteurs ? « C’est une évidence !, clame Angela. État d’urgence oui ou non ? On pleure assez de morts ! » Internaute, Yvette non plus n’y est pas favorable : « Non, il y a trop de catastrophes. » Et Gaëtan de penser au pire : « Vous imaginez, s’il y a un attentat dans la Braderie !!!!! Ça sera pas une cinquantaine de morts, là !!! C’est l’un des plus grands rassemblements de France. Moi, ça me fait peur quand même. » Oui, « c’est dangereux considère Marlène. Annuler, c’est mieux. » Aurélie, enfin, s’interroge et nuance : « Est-ce plus important que notre propre sécurité ou celle de notre entourage? Non, je ne pense pas… OK, il ne faut pas tout arrêter, mais cette année est particulièrement meurtrière… Et je pense qu’il faut éviter ce genre de rassemblement pour le moment. Il ne faut pas attendre de perdre quelqu’un pour agir. Car après, il faut savoir vivre avec. »